Source : A la découverte du triathlon (Marseille)

Le triathlon de distance olympique, la distance longue, la distance sprint et le relais mixte sont reconnus comme des disciplines de haut niveau.

Une des principales caractéristiques du triathlon est que l’agencement des 3 zones en utilisant une transition entre chacune d’elles qui doit être faite le plus rapidement possible pour gagner du temps, surtout sur les épreuves courtes.

En triathlon, les décors sont extrêmement variés : montagne ou route, chemin ou route, mer ou étang…. Il y en a pour tous les goûts.
En France, il y a plus de 37 000 membres, soit plus du double du nombre de participants ordinaires, et 1700 concours en France.

L’Ironman, dont le titre est d’abord un concours dans l’arrivée de leur très longue distance d’endurance (XXL), est également devenu au fil de sa fondation un triathlon longue distance.

Il existe de nombreux formats dans le triathlon, par exemple, le format ouvert aussi connu sous le nom de supersprint ou XS, qui sera destiné à ceux qui souhaitent connaître le triathlon.

Pour bien se préparer au triathlon, les athlètes doivent perfectionner leur technique de natation sans relâche.

Pour commencer le triathlon, il faut d’abord être motivé et suivre une formation dans chaque discipline.

La partie natation est la plus appréhendée de ces triathlètes car elle est de loin la plus déstabilisante de toutes.

Les triathlètes se tiennent debout à l’alignement de départ et commencent tous au même moment.

Les vêtements de course et de vélo sont faits de matériaux artificiels ou naturels, efficaces pour vous garder au sec lors d’exercices extrêmes.

Un bon équipement de triathlon n’est pas obligatoire mais essentiel.

Pour pratiquer le triathlon, il est conseillé de s’équiper d’un minimum, notamment d’un vélo de route et d’une combinaison néoprène.

Selon le degré, la plupart des triathlètes devront compter entre 2h10 et 2h40 pour compléter un cours M.

Certains triathlons permettent de faire du tirant d’eau, c’est-à-dire un abri ventouse, c’est-à-dire de coller l’individu devant soi à vélo et permet une économie d’énergie d’environ 30 à 40%.

Au niveau de l’entraînement au triathlon et surtout à la moto, il est très important que vous connaissiez la maturation de votre vélo.

L’entraînement pour votre événement cycliste se fait lentement, puis allonge le sentier au fur et à mesure qu’il avance.

Les épreuves d’endurance extrême comme les marathons, les triathlons et autres Ironman ont été très populaires et ont vu le nombre de concurrents augmenter.

En tant qu’athlète de haut vol, il est tout à fait possible de préparer un triathlon dans un arrangement ouvert, à condition de respecter un terrain physique adapté.

Sans un entraînement de routine, il n’est pas possible de bien performer en triathlon, quelle que soit la distance préparée.

Fermer le menu